XXXIII Congrès de la FNAREN

6,7 et 8 JUIN 2018 - ROUEN

Stacks Image 108
Stacks Image 78

à ROUEN les 6,7 et 8 juin 2018

My Image

L'aide rééducative à l'école: de la TRACE de l'enfant à son inscription comme élève.

Le mot … 

Le mot de la Présidente

Le XXIIIème congrès de la FNAREN se profile à l’horizon de juin 2018. Il va se dérouler à Rouen, dans le très beau lieu de la Halle aux Toiles.

Chaque année, depuis la création de notre fédération, le congrès est au rendez-vous.

Pourtant, organiser un congrès est un énorme chantier, à la hauteur de notre engagement et de notre courage à défendre, promouvoir notre métier, à penser nos pratiques, à proposer à l’ensemble de nos adhérents, à nos collègues des RASED, à nos collègues enseignants de classe, à nos partenaires associatifs et syndicaux ce temps de rencontre chaque fois si riche et si important dans la vie de notre fédération.

Ce temps, pour réaffirmer encore notre projet, nos objectifs. Pour être ensemble, pour se dire aussi: “je suis là, tu n’es pas seul et je sais que tu es là, que je ne suis pas seul”. Le prochain congrès de la FNAREN est co-organisé par les AREN 76, 14, 27, 78, 80. Il nous convie à venir interroger, en Normandie, la question de la trace. Le désir du 76 de se lancer dans l’aventure est venu se conjuguer avec le thème proposé par le 78 pour animer, mobiliser d’abord une petite équipe, qui a ensuite rallié d’autres forces, d’autres énergies venues du 14, du 27 et du 80. C’est le pari de la confiance.
Cette année, nous aurons le plaisir d’entendre les conférences de Joël Clerget, Bernard Golse, Charlotte Marcilhacy, Alain Noble et Alice Titia Rizzi, d’assister aux ateliers de Sandra Cologne, Jeannine Duval-Héraudet, Céline Roucou, Alexis Ferrier, et de profiter des animations de Tolten et Alexis Ferrier. Et je tiens à les remercier chaleureusement d’avoir répondu à l’invitation de la FNAREN.
L’énigme que pose la trace, la forme donnée à voir, offerte à l’autre, offerte au monde, a-t-elle besoin d’être élucidée? Ne suffit-il pas que la trace puisse advenir pour délivrer son message à celui qui la laisse, à celui qui la suit ?
Il ne s’agit pas, pour nous, de vouloir tout savoir, tout comprendre, tout quantifier, tout figer, tout geler, tout réduire, mais de nous questionner encore et toujours sur cette énigme.
C'est dans l’expérience de l’exercice de nos pratiques, dans l’expérience de la rencontre, dans le risque pris d’établir la relation intersubjective, dans le risque pris de notre vulnérabilité que se trouvent les passages pour grandir, devenir celui ou celle que l’on découvre au fil du chemin dont on ne saura jamais tout .
Continuons à tricoter tout ce maillage de liens même quand ça tire fort sur le fil du côté de la pelote.
La trace se laisse en chemin, elle semble s’effacer après notre passage alors que nous souhaitons la conserver, elle reste visible parfois malgré nos efforts pour la voir disparaître.
La trace détient la liberté de l’inscription.

Heureuse à la perspective de ces journées, je remercie l’équipe des Vikings d’avoir œuvré à l’organisation de ce XXXIII
ème congrès dans la belle ville de Rouen que nous aurons le plaisir de découvrir.


Le mot du Ministre de l’Éducation nationale

Notre congrès FNAREN Rouen 2018 est placé sous le haut patronage
de Jean-Michel Blanquer,
Ministre de l'Education nationale.

Le mot du Président du conseil départemental de Seine Maritime

Pour la première fois en 2018, la Seine-Maritime a le plaisir d’accueillir à Rouen, les 6, 7 et 8 juin prochains le 33ème Congrès National de la Fédération Nationale des Associations de Rééducateurs de l’Éducation Nationale.
Placée cette année sous le thème « De la trace de l’enfant à son inscription comme élève », cette 33
ème édition sera de nouveau l’occasion de mettre en lumière l’abnégation de femmes et d’hommes, enseignants spécialisés au service d’une école ouverte, soucieuse du bien-être et du devenir de tous nos élèves sans distinction.
Collectivité des solidarités sociales et humaines, en charge notamment de la prévention spécialisée et du handicap, c’est tout naturellement que le Département vient en aide aux plus fragiles dans le cadre de soutiens spécifiques et d’accompagnements individualisés. Cette action est à quelques égards similaire à celle entreprise au quotidien par les rééducateurs pour venir en aide aux élèves en difficulté. Elle marque notre profond attachement à l’égalité des chances.
Les années passées à l’école de la République constituent une étape essentielle dans la construction de l’avenir de chaque jeune. Parier sur la vitalité de notre jeunesse et accompagner les plus fragiles est pour nous plus qu’une nécessité, c’est une priorité sociétale.

Je vous souhaite à toutes et à tous un excellent congrès 2018 et un agréable séjour en Seine-Maritime.

Pascal MARTIN
Président du Conseil Départemental de Seine-Maritime

Le mot du Maire de Rouen

Mesdames, Messieurs,
Nous sommes très heureux d’accueillir à Rouen le 33
ème congrès de la Fédération Nationale des Associations départementales des Rééducateurs, rééducatrices de l’Education Nationale (FNAREN) les 6, 7 et 8 juin prochains à la Halle-aux-Toiles.
En venant à Rouen, capitale normande, vous avez choisi une ville qui fait de son patrimoine un atout de son développement, une ville qui donne toute sa place à l’échange, à la discussion et à l’innovation, facteurs de réussite et de développement d’un territoire.
Au cœur de la Normandie, traversée par la Seine et située entre Paris et la mer, Rouen est aussi une capitale des savoirs avec son université, ses grandes écoles et ses instituts de formation. Notre musée national de l’éducation, qui rassemble la plus importante collection de patrimoine éducatif en Europe, en est également une belle illustration.
L’organisation de votre congrès est à l’image de la vocation de notre ville en matière de savoirs. Il est un signe de plus que, pour avancer et progresser, il faut parier sur le débat et sur l’échange.
Je vous souhaite à toutes et à tous un très bon congrès.
Chaleureusement à vous,

Yvon Robert, Maire de Rouen



Congrès FNAREN 2018 ROUEN